Keyliance - Simulation de rachat de crédit
Bailleur et passoire thermique

Immobilier : les bailleurs veulent revendre leurs passoires thermiques

Chloe Penet
mis à jour le 13/10/2022

Depuis le début de l’été, la chasse aux logements énergivores et aux passoires thermiques catégorisées F ou G en performance énergétique est lancée. Et pour cause, ces logements représentent de véritables pièges à énergie, poussant ainsi les propriétaires à consommer bien plus qu’il ne faudrait.
Face aux obligations de la loi Climat et Résilience, plus d’un quart des bailleurs biens F ou G cherchent par tous les moyens à se débarrasser de leur bien.

Qu’est-ce qu’une passoire thermique en immobilier ?

On entend de plus en plus parler des « passoires thermiques » dans le domaine de l’immobilier. Mais de quoi s’agit-il ? Une passoire thermique ou énergétique est un type de logement qui est mal isolé et énergivore, dont la performance énergétique est assez désastreuse. Ce type de logement va alors engendrer des factures d’énergie (gaz et électricité) relativement élevées, mais il sera également responsable de la génération d’une partie importante de gaz à effets de serre.
Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) vous permettra de connaître la performance énergétique de votre logement, qui sera calculée et exprimée en Kwh / m2 / an par la suite. Depuis 2021, on ajoute également la consommation de CO2 au calcul. À la fin de celui-ci, on obtient alors une note (lettre) qui sera située entre A et G et qui indiquera si votre logement est bien placé en termes de consommation énergétique. Si celui-ci se trouve entre F et G, on dit alors qu’il s’agit d’une passoire thermique.

L’obligation pour les bailleurs de rénover leurs passoires énergétiques

Les propriétaires ont l'obligation légale de fournir à leurs locataires un logement économe en énergie. Cela signifie qu'ils doivent s'assurer que le logement est bien isolé et que le système de chauffage est à jour. Dans certains cas, cela peut également signifier qu'il faut procéder à des améliorations de l'efficacité énergétique, comme l'installation de double vitrage ou de panneaux solaires. Si ces rénovations peuvent être coûteuses, elles peuvent aussi permettre aux propriétaires d'économiser de l'argent à long terme en réduisant les factures d'énergie. En outre, les propriétaires qui améliorent l'efficacité énergétique de leurs biens contribuent à la protection de l'environnement en réduisant les émissions de carbone. Par conséquent, il est à la fois dans l'intérêt financier et environnemental des propriétaires de rénover leurs appartements inefficaces sur le plan énergétique.

Les difficultés techniques de rénovation énergétique en copropriété

Les difficultés techniques de la rénovation énergétique en copropriété peuvent être importantes. Pour entreprendre des travaux, l'approbation d'une « supermajorité » de propriétaires est nécessaire. Cela peut être difficile à obtenir, surtout s'il y a un grand nombre de propriétaires ou s'ils sont dispersés géographiquement.
En outre, les travaux eux-mêmes peuvent être perturbateurs et coûteux, ce qui les rend difficiles à vendre aux propriétaires qui ne voient pas forcément les avantages à long terme. Enfin, il y a souvent un manque de coordination entre les différents propriétaires, ce qui peut entraîner des difficultés supplémentaires dans la réalisation des travaux.
Malgré ces difficultés, la rénovation énergétique peut apporter des avantages considérables tant aux propriétaires individuels qu'à la copropriété dans son ensemble. En réduisant la consommation d'énergie, elle permet d'économiser de l'argent sur les factures de services publics et de contribuer à la protection de l'environnement. Il est donc important de trouver des moyens de surmonter les difficultés techniques et de rendre la rénovation énergétique possible dans les copropriétés.

Favoriser les locations de courte durée

Près d’un quart des bailleurs souhaitent revendre leur bien puisqu’ils n’ont pour la plupart pas envie de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique qui peuvent être parfois relativement coûteux. Cependant, saviez-vous que les résidences secondaires et les locations de tourisme ne sont pas soumises aux obligations de rénovation énergétique ? Ainsi pour échapper aux travaux, de nombreux propriétaires font le choix de se réfugier dans de la location saisonnière de courte durée.

Investir dans du neuf, une solution écologique

Une façon de commencer à penser écologie est d'investir dans les nouveaux biens immobiliers. De par leur nature, ces espaces ont le potentiel d'être beaucoup plus durables sur le plan environnemental que les anciens bâtiments. Ils peuvent être dotés d'une meilleure isolation afin de réduire les besoins en énergie pour le chauffage et la climatisation, installer des panneaux solaires sur le toit et même collecter l'eau de pluie pour l'irrigation.
En outre, en soutenant la construction de nouveaux bâtiments écologiques, nous envoyons un message fort aux promoteurs, à savoir qu'il existe une demande des consommateurs pour ce type de logement. Avec les bonnes politiques en place, l'investissement dans l'immobilier neuf peut être un élément clé de la construction d'un avenir plus durable.

Besoin d'un rachat de crédits ?

Simulez rapidement votre financement,
gratuit et sans engagement !

Simulation rapide

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.