Keyliance - Simulation de rachat de crédit
4 solutions pour financer ses projets travaux

4 solutions pour financer vos projets travaux

Antonin Buret
mis à jour le 12/05/2022

Sommaire

Sommaire

Vous avez des travaux à mener, que ce soit une simple réparation de votre chaudière ou pour refaire votre cuisine mais vous disposez de ressources limitées ? Voici 4 solutions pour vous aider au financement de votre projet !

L’éco-prêt à taux zéro

Spécialement conçu pour les projets verts, l’éco-prêt à taux zéro est un des prêts travaux pouvant être une bonne solution pour votre projet de rénovation écologique. Comme son nom l’indique, les éco-prêts sont proposés à un taux d’intérêt de zéro pour cent, ce qui en fait une option intéressante pour les emprunteurs qui cherchent à financer des initiatives respectueuses de l’environnement. En effet, vous serez en mesure d’améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, ce qui vous permettra d’économiser de l’argent sur vos factures d’électricité et en plus de protéger l’environnement.

Votre projet doit concerner une des catégories suivantes :

Isolation : Thermique de la toiture, des portes / fenêtres / murs qui donnent sur l’extérieur, des planchers bas, pour installer ou changer un chauffage ou une production d’eau chaude qui utilise une énergie renouvelable comme source.

Amélioration du niveau de performance énergétique globale : Votre logement devra, après travaux, atteindre une consommation annuelle conventionnelle inférieure à 331 KWH/m² relative aux énergies primaires par le biais de productions d’eau chaude, de chauffages ainsi que de refroidissement.

Réhabiliter un système non collectif d’assainissement : Par des dispositifs qui ne consomment aucune énergie.

Les éco-prêts peuvent être utilisés pour financer un large éventail de projets écologiques, notamment des améliorations de l’efficacité énergétique, des installations d’énergie renouvelable et des mesures de conservation de l’eau. C’est un excellent moyen de financer votre projet sans intérêt et sans mensualité. Vous pourrez effectuer les paiements de l'Éco-prêt à taux zéro directement à votre banque, vous n’aurez donc pas à vous soucier des paiements mensuels. Enfin, en plus d’être proposés à des taux d’intérêts compétitifs, les éco-prêts sont généralement assortis de conditions de remboursement souples, constituant ainsi une solution de financement idéale pour les projets verts de toutes tailles.

Le montant maximal de ce prêt se situe entre 7000 et 50 000 euros, variant selon les travaux concernés : 30 000€ pour un bouquet de 3 travaux voire plus, 25 000 pour 2, 15 000€ pour ce qui est d’une action simple d’une autre nature que des parois vitrées, et enfin 7000€ pour une action sur des parois vitrées. Il peut être accordé, sous conditions, à un occupant ou propriétaire bailleur ainsi qu’à un syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2023. Le logement doit être votre résidence principale et doit être construit depuis plus de deux ans à partir du moment où les travaux commencent.

Aussi, il est possible de percevoir ce prêt si vous louez votre logement à un individu qui en fait sa résidence principale. Les travaux devront être effectués complètement en 3 ans et réalisés par le biais d’une entreprise possédant un gage de qualité reconnu avec le RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Seules les banques qui sont en possession d’une convention signée avec l’Etat peuvent prétendre à vous délivrer ce type de prêt. Renseignez-vous donc auprès de la vôtre afin d’en avoir le cœur net sur cette particularité.

Le prêt dédié à la transition énergétique

La transition énergétique est le processus qui consiste à passer d’une économie fondée sur les combustibles fossiles à une économie alimentée par des énergies renouvelables. Le prêt pour la transition énergétique est une nouvelle option de financement qui peut aider les entreprises et les propriétaires à effectuer cette transition.

Le prêt pour la transition énergétique est un prêt travaux proposé par le gouvernement qui aide les entreprises et les propriétaires à financer le coût des améliorations de l’efficacité énergétique. Les modalités de remboursement sont souples et il n’y a pas de pénalités de remboursement anticipé, ce qui facilite l’établissement d’un budget.

Les améliorations de l’efficacité énergétique peuvent permettre aux entreprises et aux propriétaires de faire des économies sur leurs factures de services publics, et le prêt pour la transition énergétique permet de financer ces améliorations sans frais initiaux. Au fur et à mesure que les entreprises et les propriétaires adoptent des produits à haut rendement énergétique, la demande pour ces produits augmente, ce qui fait baisser le coût des technologies à haut rendement énergétique. Le prêt pour la transition énergétique est un élément important de la transition vers un avenir plus durable.

Aussi, ce prêt peut contribuer à créer des emplois dans le secteur en pleine expansion des énergies renouvelables. Grâce au prêt pour la transition énergétique, les entreprises et les propriétaires peuvent passer aux énergies propres en toute confiance, sachant qu’ils bénéficient d’un financement avantageux.

Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) est un organisme public placé sous la tutelle des ministères en charge de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, de la Transition écologique et de l’Economie, des Finances et de la Relance. Cet établissement vise à améliorer l’état de logements privés afin de lutter contre les fractures territoriales et sociales, et œuvre depuis presque 50 ans dans ce but.

L’ANAH propose différentes aides pour vous aider à financer vos différents projets travaux (réhabilitation, rénovation…). Voici comment elles se présentent.

Loc Avantages : Avant la mise en location, il est possible de bénéficier d’aides pour les rénovations de son logement, jusqu’à 28 000 euros dans le cadre d’une réhabilitation et 15 000 pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique. Après travaux, le bâtiment concerné devra atteindre au minimum l’étiquette énergie D.

De plus, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôts si certains critères sont respectés, pouvant aller de 15% jusqu’à 65%, si vous êtes propriétaire occupant ou bailleur.

"La Prime Rénov" : Concerne la rénovation thermique du bâtiment, pour les propriétaires et se décline en 3 types :

  • Prime Rénov dite « classique », pour des rénovations ponctuelles. La subvention peut atteindre 10 000 euros. Plus le revenu fiscal est élevé, plus la prime accordée diminue.

  • "Prime Rénov Sérénité", pour des rénovations se rapportant à l’efficacité énergétique du logement. Le montant accordé peut aller de 35% de la somme des travaux pour les profils modestes, et jusqu’à 50% pour ceux plus modestes. Enfin, la rénovation se doit d’assurer une efficacité énergétique augmentée d’au moins 35%, et le projet doit se référer à différents types de travaux de cette liste : plancher bas, changement de menuiserie extérieure, ventilation, isolation des combles ou de la toiture, isolation thermique, ainsi que la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. De plus, le logement en question doit être la résidence principale du demandeur depuis plus de 15 ans. Notons également qu’il est impossible de bénéficier de cette prime pour les foyers ayant eu un prêt à taux zéro pour l’achat de leur logement.

  • "Prime Rénov Copropriété", concernant des rénovations énergétiques dans le cadre d’un logement en copropriété. Le montant de l’aide est de 25% de la somme des travaux, limitée à 3750 euros de travaux fois le nombre de logements au sein de la copropriété concernée. Ensuite, les propriétaires qui s'avèrent être les plus modestes habitant la copropriété peuvent percevoir jusqu’à 1500 euros, et 750 euros pour les moins modestes. De plus, deux bonus peuvent être octroyés : 500 euros supplémentaires par logement s’il y à lieu du bonus sortie passoire énergétique G ou F, et 500 euros en plus par logement dans le cadre de logements présentant une étiquette A ou B pour un Bâtiment Basse Consommation (BBC). Pour en bénéficier, la copropriété doit être immatriculée au Registre National des Copropriétés et présenter au minimum 75% de résidences principales.

Des aides locales

Les collectivités locales peuvent en effet vous faire bénéficier d’aides pour financer vos travaux. Généralement, elles se rapportent à la rénovation énergétique (aussi appelée éco rénovation), afin de diminuer la consommation énergétique de votre logement, sachant qu’en plus nous sommes actuellement, et depuis un certain moment, dans un contexte de hausse du coût des énergies.

Les travaux peuvent être par exemple des travaux d’isolation, changer son chauffage, son système d’eau chaude, et encore bien d’autres, le tout pour disposer après travaux d’une amélioration du confort de votre logement, de sa performance énergétique, modernité, et durabilité.

L’éco-rénovation présente très peu voire aucun désavantage, contre-indication par les différentes parties pouvant vous aider au financement de votre projet. De plus, ceci constituera une forte plus-value à votre logement lors de sa revente.

Nous vous recommandons de vous diriger vers la mairie de votre ville de résidence, ou alors de vous tourner vers votre région ou bien vers votre département. Pour ce faire, l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) met à votre disposition différents outils qui recensent les aides disponibles sur l’ensemble de l’hexagone, en complément d’aides nationales. Elle apporte une information complète et gratuite sur les questions relatives aux travaux de votre logement, à quelles aides vous avez droit selon certains critères, comme votre lieu de résidence, la nature de votre projet, votre logement, votre situation…

Toutefois il se peut que certains départements, régions ou bien communes, soumettent l’accord des aides concernées à un plafond maximal de ressources par foyers. Attention cependant car les critères d’éligibilité, les montants octroyés, et autres modalités d’application varient grandement.

Ainsi, chaque cas est traité minutieusement, et les démarches peuvent donc prendre du temps. Plus précisément, il est conseillé d’aller voir l’intercommunalité, le conseil général / régional concerné une fois le projet érigé.

Souvent, ces aides sont matérialisées par un chèque couvrant une partie de vos dépenses pour les projets travaux en question, mais elles peuvent aussi se présenter sous la forme de réductions voire d'annulations de taxes sur le foncier bâti, sur une période définie.

Enfin vous pouvez trouver sur internet en quelques clics des simulateurs gratuits pour estimer à quelles aides vous pouvez avoir droit, quels montants pouvez-vous prétendre percevoir. Bien entendu, il vous faudra renseigner un certain nombre d’informations, et ce sont des renseignements non exhaustifs, à ne pas prendre comme un avis fiable, sûr à 100%, et définitif. Prévoyez toujours une marge de manœuvre.

Besoin d'un rachat de crédits ?

Simulez rapidement votre financement,
gratuit et sans engagement !

Simulation rapide

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.