Keyliance - Simulation de rachat de crédit
acpr amf sites dangereux

L'AMF et l'ACPR dévoilent les sites dangereux et frauduleux

Thomas Anselme
mis à jour le 31/05/2021

Sommaire

Sommaire

L’AMF et l’ACPR dévoilent une liste de sites dangereux

L’Autorité des Marchés Français et l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (AMF et ACPR), souhaitent davantage protéger les épargnants des sites internet qui proposent des investissements, sans en avoir l’autorisation.
Les deux institutions ont récemment mis à jour la liste noire des sites classés comme dangereux et frauduleux pour les personnes qui souhaitent épargner. Dans un communiqué commun qu’ils ont rendu public le 31 mars 2021, les deux autorités financières ont ajouté 16 nouveaux sites non autorisés qui proposent des investissements, sur le marché des changes non régulés (Forex), et six sites sur des produits dérivés sur crypto-actifs.

Pour entrer plus dans le détail, voici les sites qui ont été identifiés comme dangereux sur le Forex par l’ACPR et l’AMF :

  • cmxmarket.com
  • commercewealth.com
  • www.dalsari.com
  • daxkapital.com
  • www.eu-markets.co
  • www.finexro.com
  • ginebrafx.com
  • fr.grandcapital.net
  • www.gravity-market.com
  • www.groupfletcher.com
  • www.infinitrade4.com
  • www.nsxcapital.com
  • www.private-union.com
  • www.tritoncapitalmarkets.com
  • www.tritonmarkets.com
  • www.waltergestion.com

Ainsi que ceux non-autorisés pour les produits dérivés sur crypto-actifs :

  • www.aurusinvest.com
  • www.bitcoin-formation.club
  • fr.bitcoin-now.tiptopko48.com
  • www.finetero.com
  • landing.marketstm.com/fr/mtm7_btc_safe_b2go_fr
  • landing.marketstm.com/fr/mtm7_the_bitcoin_revolution_fr


Avec cet ajour cela augmente le total à 322 nouveaux sites Internet ou identités à sa liste noire des acteurs financiers non autorisés ajoutés pour le 1er trimestre de l’année.

Ce nombre est en légère baisse par rapport à celui enregistré au trimestre précédent, où 361 acteurs avaient été inscrits sur cette liste. Pour autant, ce chiffre ne reflète pas pour autant une inflexion des pratiques frauduleuses, la liste établie par l’autorité étant en évolution permanente.

Avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement, les tentatives d’escroqueries auprès des internautes ont eu tendance à augmenter très fortement. L’ACPR, l’AMF mais aussi les Notaires de France ont ainsi multiplié récemment les alertes sur des malversations qui touchent un large éventail de placements, des livrets d’épargne aux marchés de change, mais aussi des opérations successorales.

Sur l’année 2020, l’ACPR avait complétée sa liste noire de 1 081 nouvelles références. La quasi-totalité des offres dangereuses et frauduleuses identifiées par le gendarme français de la banque et de l’assurance ont concerné de faux crédits ou livrets d’épargne, et plus de 40% d’entre elles ont usurpé l’identité d’un acteur agrémenté.

L’Autorité des Marchés Français (AMF) et l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) rappellent que la liste complète des sites non-autorisés est accessible sur le site Banque Epargne Info Service, mais que cette liste n’est pas exhaustive, puisque de nouveaux sites de ce genre apparaissent fréquemment.

Il est fortement recommandé aux personnes qui souhaitent investir de bien se renseigner et de vérifier à quel organisme ils ont affaire, notamment en consultant la liste des des prestataires habilités à proposer des produits ou services financiers de ce type. Des intermédiaires autorisés sont aussi à prendre en compte avant toute démarche. Les deux institutions financières se permettent cette mise en garde : si votre interlocuteur ne figure pas dans ces listes, il est impératif de ne pas donner suite. Ce prestataire est en « infraction avec la législation applicable et n'est pas tenu de respecter les règles élémentaires de protection des investisseurs. »

Signalements

Dans ce contexte, les autorités financières ont décidé de renforcer leurs opérations de prévention et de communication auprès des contribuables.

Si vous avez été victime d’une fraude, l’ACPR demande aux victimes de fraude de déposer une plainte dans les meilleurs délais, de contacter en parallèle le service Info Escroqueries (0 805 805 817, du lundi au vendredi de 9h à 18h30) et d’effectuer un signalement sur https://www.internet-signalement.gouv.fr/. Même si aucun préjudice n’a été reconnu ou subi, ce signalement donnera la possibilité aux services de l’Etat d’empêcher d’autres potentielles tentatives d’escroquerie en provenance de ce prestataire.

Besoin d'un rachat de crédits ?

Simulez rapidement votre financement,
gratuit et sans engagement !

Simulation rapide

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.