Keyliance - Simulation de rachat de crédit
Comment accéder au prêt immobilier en 2022

Comment accéder au crédit immobilier en 2022 ?

Chloe Penet
mis à jour le 15/06/2022

Sommaire

Sommaire

Depuis le début de l’année les taux de l’immobilier ne cessent d’augmenter, sans parler du durcissement de certaines règles d’octroi de crédits immobiliers par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). Ces changements peuvent alors nous amener à nous questionner sur les conditions pour obtenir un emprunt immobilier en 2022.

L’augmentation des taux en 2022

Suite à la crise sanitaire, les taux d’emprunt pour investir dans l’immobilier demeurent exceptionnellement bas. Cependant, depuis le début de l’année ces taux connaissent une légère hausse progressive.
On peut alors expliquer cette hausse des taux par différents facteurs comme par exemple l’augmentation des prix pour les matières premières, l’inflation et l’augmentation du coût de refinancement des banques, celles-ci n’ont pas d’autres choix que d’augmenter leurs taux.
On retrouve par exemple des taux à 1,17% en mai 2022, contre des taux à 1,10% en décembre 2021. Ces chiffres traduisent d’une hausse progressive et légère mais qui n’est pas prête de terminer sa course.

Les règles d’octroi de prêts immobiliers selon le HCSF

Afin de protéger le pouvoir d’achat des français et d’éviter des situations de surendettement le Haut Conseil de la Stabilité Financière Haut Conseil de la Stabilité Financière a rendu obligatoire depuis le début de l’année des mesures qui n’étaient alors que de simples recommandations. Ces règles doivent alors s’appliquer à l’ensemble des banques du pays.
Parmi ces mesures, on retrouve les deux principales :

  • Les mensualités de remboursement (assurance comprise) ne doivent plus dépasser 35% des revenus mensuels du foyer, tous prêts confondus : l’objectif est de protéger au maximum le reste à vivre des emprunteurs, tout en luttant contre la précarité et le surendettement
  • On ne peut plus souscrire à un crédit sur plus de 25 ans (27 dans le cas d’un logement neuf ou ancien nécessitant de gros travaux : plus de 25% du coût d’achat)

Cependant, les banques disposent tout de même d’une marge de 20% sur les dossiers à traiter pour ne pas fermer l’accès à la propriété.

L’évolution du taux d’usure

Avant toute chose, rappelons ce qu’est le taux d’usure. Il s’agit simplement du taux maximal auquel une banque peut financer un emprunteur. Tout l’intérêt de ce taux d’usure est de vous protéger contre certains taux trop excessifs qui pourraient être proposés. Un crédit est considéré comme usuraire lorsque son TAEG (Taux Annuel Effectif Global) est supérieur à ce taux d’usure.
En plus de l’augmentation des taux d’emprunt, les taux d’usure eux sont en baisse, contrairement à ce qui était attendu. Et ces différences créent alors un effet ciseaux qui met de côté les profils les plus fragiles du financement.
Fort heureusement, des avancées sont attendues concernant le taux d’usure. En effet, le ministère de l’Économie et des Finances se dit prêt à se pencher sur la méthode de calcul du taux d’usure, afin de permettre aux banques de pouvoir accepter davantage de dossiers. Même si la situation est loin d’être alarmante, des questions se posent sur l’avenir du crédit immobilier avec cette hausse des taux et cette baisse du taux d’usure.

L’entrée en vigueur de la loi Lemoine

L’un des grands changements notables de cette année 2022 dans le domaine de l’immobilier est l’entrée en vigueur de la loi Lemoine, qui a eu lieu le 1er juin. Cette loi permettra désormais à tous les nouveaux emprunteurs de changer d’assurance de prêt à n’importe quel moment dans leur contrat. Cette mesure prendra également effet pour tous les anciens contrats à partir du 1er septembre 2022.

Nos conseils pour réaliser vos projets immobiliers

Si vous avez envie de vous lancer dans la grande aventure de l’investissement immobilier, ou simplement si vous avez envie de changer de résidence, certains conseils peuvent être bons à prendre pour vous y préparer au mieux :

  • Préparez bien votre projet en amont : pour se faire, n’hésitez pas à utiliser des outils de simulation de prêt immobilier
  • Négociez la meilleure offre au meilleur taux : en faisant appel à un courtier, vous pourrez retrouver plus facilement ces taux et offres avantageux
  • N’attendez pas pour signer votre proposition de financement : les taux du crédit immobilier ne cessent de fluctuer rapidement. Alors quand vous pensez avoir trouvé une bonne offre, n’attendez plus !

Qu’est-ce qu’un crédit immobilier ?

Comme son nom l’indique, le prêt immobilier est une opération par laquelle un organisme prêteur, comme une banque ou une société de financement, met à votre disposition une somme d’argent assez importante qui vous permettra de financer vos projets immobiliers (acquisition ou construction d’un bien).

Les différents emprunts immobiliers

Il existe en effet de nombreux crédits immobiliers. Ces différents prêts peuvent varier selon vos différents projets immobiliers.

Le prêt in fine

Un prêt in fine est un type de financement dans lequel l'emprunteur effectue des paiements d'intérêts périodiques pendant la durée du prêt. Ce type de prêt peut être avantageux pour les emprunteurs qui ont besoin de temps pour générer des revenus ou constituer un capital afin de rembourser l'intégralité du prêt.
C’est un type de crédit immobilier à taux fixe, dont on ne rembourse que les intérêts et les assurances de prêt durant toute la durée de votre emprunt.

L’emprunt relais

Si vous avez trouvé un nouveau bien immobilier mais que vous n’avez pas encore vendu votre bien actuel, vous pouvez passer par la solution du crédit relais. Il s’agit entre autres d’une avance de trésorerie qu’une banque accorde et qui fonctionne sur le principe d’un remboursement différé. Jusqu’à ce que votre premier logement soit vendu, vous ne rembourserez alors que les intérêts du prêt. Une fois que la vente de votre bien est effective, votre crédit relais sera soldé.

Le prêt hypothécaire

Le crédit hypothécaire est un emprunt accordé par une banque que l’on garantit par un bien immobilier (ou plusieurs), dont l’emprunteur est propriétaire. En contrepartie de l’hypothèque sur un bien immobilier, l’organisme prêteur (banque, établissement financier) peut accorder un prêt en minimisant les risques.

Besoin d'un rachat de crédits ?

Simulez rapidement votre financement,
gratuit et sans engagement !

Simulation rapide

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.